Représenté par son Directeur Exécutif ainsi que le coordonnateur de l’antenne du Haut-Katanga, l’Association pour le Bien-Etre Familial – Naissance Désirable, acteur majeur au niveau national dans la lutte contre le VIH Sida, participe à la revue annuelle 2023 organisée par le PNLS à Lubumbashi dans la province du Haut-Katanga du 13 au 17 mai 2024.

Etant un sous respiandaire  (SR) offrant les services complet de lutte contre les IST/VIH/TUB et de promotion du genre et droits humains dans la population générale en tant que SR générique dans la Division Provinciale de la Santé (DPS) de LOMAMI et SR spécifique auprès des populations clés (PS, HSH, TG et UDI) dans 4 DPS dont : Ituri, Kongo Central, Kwilu, et Tshopo.

Les objectifs poursuivi par ces assises sont: l’évaluation du niveau de réalisation des recommandations de la revue 2022 ; la présentation des résultats de la riposte du VIH dans le contexte de la Couverture Santé Universelle (CSU) en RDC ; la présentation des performances 2023 du programme ainsi que les défis rencontrés dans la mise en œuvre ; enfin, le partage des informations pertinentes et les innovations dans le cadre de la lutte contre le VIH/sida pour consolider le Plan d’Action Opérationnelle 2024.

Dans le cadre de la riposte contre l’épidémie à VIH/sida, la RD Congo à l’instar d’autres pays s’est engagée pour l’élimination du VIH comme problème de santé publique d’ici 2030. La mise en œuvre des recommandations édictées par l’ONUSIDA et l’OMS reste prioritaire pour l’atteinte de l’objectif 95-95-95 d’ici 2030 et ceci dans un contexte de maintien des services VIH de qualité et leur meilleur utilisation par la population. 

Pour atteindre cet objectif de l’élimination, le PNLS dispose d’un Plan sectoriel santé de lutte contre les IST et VIH/sida en RDC, 2023-2027, aligné au Plan stratégique national vers la Couverture Santé Universelle, au Plan stratégique national de la riposte au VIH et au Plan national de développement sanitaire. La mise en œuvre de ce Plan sectoriel dans sa première année à travers le PAO 2023, a permis d’obtenir quelques résultats encourageants. Il s’agit notamment de la connaissance du statut sérologique (91,81%), la mise sous traitement (90,22%) et la suppression de la charge virale (80,23%).

Malgré ces résultats encourageants, quelques défis restent à relever. Il s’agit entre autres de la couverture des femmes enceintes en Prévention de la Transmission Mère-Enfant (PTME) ; la prise en charge pédiatrique de l’infection à VIH/sida ; l’accès à la Charge Virale et Diagnostic précoce chez les Enfants (EID) ; la qualité des données ; l’approvisionnement des médicaments et intrants ; la coordination des activités communautaires.

Pour faire face à ces défis, le PNLS a élaboré d’autres documents connexes, à savoir le Plan Alliance, le Plan d’accélération pédiatrique, le Plan de boostage de la charge virale et de l’EID, le Plan e-TME, l’actualisation de la Matrice des responsabilités, les procédures standard opérationnelles (SOP) pour la certification et la validation des données dans les Zones de Santé.

Ces assises constituent pour le PNLS et ses partenaires un cadre de redevabilité mutuelle, des échanges, de capitalisation de bonnes pratiques, de plaidoyer et de formulation des recommandations sur lesquelles toutes les parties s’alignent à la vision du pays.

Ainsi, placée sous le thème « Enjeux et défis de la riposte au VIH en RDC dans la perspective de 2030 », la présente revue qui coïncide avec la fin de la mise en œuvre du MNF-3, le début du démarrage du GC-7 pour le Fonds Mondial est une grande opportunité pour le PNLS et ses partenaires dont l’ABEF-ND de mesurer le progrès accompli, d’identifier les défis et de formuler les recommandations en vue de l’atteinte des objectifs.

JIN

L’association pour le bien-être familial, naissance désirable (ABEF-ND) a participé du 8 au 10 mai 2024 dernier à l’atelier sur le processus de conception et validation des outils de communication pour la vulgarisation des dispositions de la loi sur la santé publique relative à la planification familiale.

Organisé dans la salle Salonga du Pullman Hotel par l’Agence des Nations pour la population, UNFPA, avec l’appui de la Norvège, cet atelier a eu trois temps fort à savoir: le premier sur les discours d’ouverture par Réné Charles, Conseiller Technique à l’Unfpa et le discours de circonstance par la Directrice du Programme National de la Santé de la Reproduction, PNSR.

Le deuxième sur les présentations marquée par l’exposé de cadrage du Docteur Pierrot MBELA, Analyste Programme Santé de la Reproduction à l’Unfpa; la présentation de la situation de la SR chez les femmes, adolescents et jeunes en RDC, par le Docteur Anne-Marie Tumba, Médecin Directeur Général du PNSR; la présentation de la matrice des messages par Henriette ODIA, Chargé de Communication à l’Unfpa et celle sur les images illustrative ainsi que leur description.

Le troisième temps fort a porté sur les travaux en groupe en vue de l’élaboration des messages, l’analyse des illustrations leur validation selon les cibles retenues.

L’atelier s’est clôturé sur une note positive avec l’identification des prochaines étapes et l’établissement d’un plan de vulgarisation conforme aux abjecfis de départ fixés par les organisateurs.

Signalons par ailleurs que le Programme national de santé des adolescents, PNSA, le Programme National de Communication pour la santé, l’Ong Afia mama, Tulane, USAID ont également pris part active à cet atelier.

JIN

C’est avec une grande fierté que l’Association pour le Bien-Etre Familial – Naissance Désirée (ABEF-ND) célèbre ses 50 ans d’existence dans la promotion des Droits Santé Sexuelle et Reproductive en République Démocratique du Congo ce mercredi 15 novembre 2023.

Depuis sa création en 1973 le 14 Février, ABEF-ND s’est engagée à défendre les droits des femmes et des jeunes en matière de santé sexuelle et reproductive. L’organisation a joué un rôle crucial dans la sensibilisation, l’éducation et l’offre de services de santé sexuelle et reproductive de qualité à travers le pays.

Grâce à son travail inlassable et acharné, ABEF-ND a contribué à l’autonomisation des femmes et des jeunes en matière de planification familiale, de prévention des infections sexuellement transmissibles et du VIH/SIDA, ainsi que de la lutte contre les violences basées sur le genre a dit le Président du Conseil de Gouvernance Dr Pierrot MBELA qui en a fait appel aux autres pionniers de s’engager pour les 50 prochaines années, comme l’ont fait les pères fondateurs pour qui il a demandé un minute de silence en leur honneur. Il en a profité également de cette occasion pour remercier tous ses partenaires, donateurs, membres du personnel et bénévoles qui ont contribué à son succès au cours des cinq dernières décennies.

L’occasion faisant le Larron, cette célébration a coïncidée avec la tenue du conseil de gouvernance qui a regroupé plusieurs gestionnaire de l’organisation dans les provinces à savoir les Président des conseils provinciaux de gouvernance, les coordonnateurs des antennes, et les Présidents des Mouvements d’action des jeunes.

Il en a été une première depuis son existence qu’ABEF-ND a dévoilé un film documentaire qui a mise en lumière l’idée fondatrice, la mission salvatrice et les perspectives de l’avenir de      l’ABEF-ND pour la RDC allant de la période coloniale à nos jours.

L’un des invités de marque, le Ministre des Droits Humains S.E Fabrice PUALA a retracé le parcours élogieux de l’ABEF-ND et de son expérience de volontaire et président du Conseil de gouvernance de la province du Kongo Central en présence de plusieurs autres invités gouvernementaux et des partenaires bi et multilatéraux.

A son tour le Ministre du plan, marraine de l’activité de célébration a démontré les prouesses et contribution de l’ABEF-ND dans réduction des pratiques néfastes faites à la femme et la fille, la stabilisation de la croissance démographie et dans la répartition des dividendes démographique en RDC.

Selon son Directeur Exécutif Dr Gilbert NGONGA, ABEF-ND reste dans son année cinquantenaire et continue avec la série d’événements pour célébrer ses réalisations au fil des années à savoir des conférences en panel, des ateliers de discussions, des campagnes de sensibilisation et des activités communautaires sont prévus dans différentes régions du pays. Il en profité pour présenter le projet du cinquantenaire de ABEF-ND, celui de la création de 12 centres d’excellence en DSSR à travers le dont la hauteur du cout s’élève à plus de 9 millions des USD.

ABEF-ND reste déterminée à poursuivre sa mission de promouvoir les droits en matière de santé sexuelle et reproductive en RDC. Elle appelle également à un engagement renouvelé de la part du gouvernement, des partenaires internationaux et de la société civile pour garantir l’accès universel à des services de santé sexuelle et reproductive de qualité pour tous les Congolais.

Rejoindre ABEFND, C’est contribuer à travailler pour un avenir où chaque individu a le droit de prendre des décisions informées sur sa propre santé sexuelle et reproductive, sans discrimination ni stigmatisation.

ABEF-ND est prête à relever ce défi pour les 50 prochaines années et au-delà a renchérie le Directeur Exécutif.

                                                                                   Equipe de Communication ABEF-ND

                                                                                   Dr Delphin KATCHELEWA

Comme stipulent ses statuts et politiques, ABEF-ND est une émanation des voltaires adultes et jeunes réunis au sein du conseil de gouvernance regroupant les volontaires adultes et jeunes dont les comités sont faits des présidents et leurs chambre accompagnatrices. Après tous les 18 mois, les volontaires jeunes et adultes sont appelés à se réunir dans une session ordinaire appelée assemblée générale du conseil de gouvernance

Pour cette année cinquantenaire ce conseil de gouvernance de l’Association pour le Bien-Être Familial – Nécessaire et Durable (ABEF-ND) s’est réuni du 13 au 14 pour discuter du suivi de la gestion et du fonctionnement de l’organisation. Cette session a été l’occasion de revoir et de valider les inputs apportés dans les articles des statuts et des politiques de l’organisation en vue de leur adoption pour les années à venir.

Cette réunion revêtait une importance particulière, car elle s’est tenue en coïncidence avec le 50e anniversaire d’ABEF-ND. Cinquante ans de promotion des Droits Santé Sexuelle et Reproductive en République Démocratique du Congo, un engagement qui mérite d’être célébré.

Les membres du Conseil de gouvernance ont travaillé ardemment pour examiner les différentes propositions et s’assurer qu’elles sont en adéquation avec la vision et la mission de l’organisation. Ils ont également pris en compte les défis actuels et futurs auxquels ABEF-ND sera confronté, afin de garantir sa pérennité et son efficacité dans la réalisation de ses objectifs.

La session a été l’occasion pour les membres du Conseil de gouvernance de réaffirmer leur engagement envers ABEF-ND et de souligner l’importance de continuer à œuvrer pour la promotion des Droits Santé Sexuelle et Reproductive en RDC.

En cette année anniversaire, ABEF-ND se tourne vers l’avenir avec détermination et ambition, prête à relever les défis qui se présenteront sur son chemin. La réunion du Conseil de gouvernance a été une étape cruciale dans cette démarche, marquant le début d’une nouvelle ère pour l’organisation. A dit le Président du conseil de gouvernance Dr Pierrot MBELA

Equipe de Communication ABEF-ND

Dr Delphin KATCHELEWA

FORUM DES JEUNES DE ABEF-ND CELEBRE SOUS LE CINQUANTENAIRE D’EXISTANCE EN RDC

Le forum des jeunes volontaires de ABEF-ND s’est tenu le 14 novembre 2023 dans le cadre du suivi de la gestion et du fonctionnement du mouvement d’action des jeunes de ABEF-ND. Cette session avait pour objectif de passer en revue les fonctionnements des différentes organisations des jeunes du MAJ dans les antennes provinciales de ABEF-ND afin de porter leurs défis et challenges dans le grand conseil de gouvernance avec des volontaires adultes.

Cette réunion revêtait une importance particulière, car elle s’est tenue à l’occasion du cinquantième anniversaire d’ABEF-ND, marquant ainsi 50 ans d’engagement pour les Droits Santé Sexuelle et Reproductive en RDC. Les jeunes volontaires ont saisi cette opportunité pour discuter des avancées réalisées au cours des dernières années, ainsi que des défis auxquels ils sont confrontés dans leur mission.

Les participants ont souligné l’importance de renforcer la collaboration entre les différentes antennes provinciales et de travailler en étroite collaboration avec les volontaires adultes pour atteindre les objectifs de ABEF-ND. Des discussions animées ont eu lieu sur la manière de mieux impliquer les jeunes dans les décisions stratégiques et les actions concrètes du mouvement.

Ce forum a permis aux jeunes volontaires de partager leurs expériences, d’échanger des idées et de formuler des recommandations pour améliorer l’efficacité et l’impact du mouvement d’action des jeunes au sein d’ABEF-ND. Ils ont également exprimé leur engagement à continuer à œuvrer pour la promotion des droits en matière de santé sexuelle et reproductive dans toute la RDC.

En cette année cinquantenaire, ABEF-ND continue à mobiliser et à inspirer une nouvelle génération de jeunes volontaires pour poursuivre son engagement en faveur des droits en matière de santé sexuelle et reproductive.

Equipe de Communication ABEF-ND

Dr Delphin KATCHELEWA

« PAIX ET SECURITE POUR PLUS DE COMPETENCES VERTES POUR LES JEUNES CONGOLAIS »

Une réponse massive à l’appel à la mobilisation lancé par le Directeur Exécutif de l’ABEF – ND

Plus 150 ambassadeurs de la SSR mobilisés réunis au point de départ de la marche éco   

Avec l’appui du Fonds des Nations Unies pour la Population, UNFPA en sigle, sous le financement Norvégien, l’appel à la mobilisation des jeunes, qui bénéficient des services de la SSRAj de qualité, pour l’assainissement de la ville, lancé par le Directeur de l’ABEF – ND, a connu la participation de plus de 150 jeunes ambassadeurs de la SSR du Mouvement d’Action des Jeunes, MAJ en sigle, ce samedi 19 Aoùt 2023 dans le cadre de la Journée Internationale de la jeunesse célébrée cette année au niveau national sous le thème « paix et sécurité pour plus de compétences vertes pour les jeunes Congolais. La forme proposée pour cette action était une marche écologique de ramassage des bouteilles plastiques.

Une action de ramassage focus sur la commune patriotique de kasavubu

Pour cette première édition, la marche écologique de ramassage des bouteilles plastiques s’était concentrée sur la commune de Kasavubu et avait empreinté  l’itinéraire suivant : point de départ : Bâtiment du PNMLS, en passant par la direction SAIO pour ensuite investir les avenues Victoire, Bongandanga et Sport, déboucher sur l’avenue GAMBELA, amener les déchets ramassés au collecteur des bouteilles plastiques du site stade des marthyrs et chuter à la clinique Bongisa Libota 1 située sur l’avenue Sandoa.

Une action volontaire qui a permis de ramasser et amener plus de 20000 bouteilles plastiques usagées vers un collecteur pour une probable action de recyclage.

Une première pour l’ABEF–ND qui est experte en santé sexuelle et reproductive mais pas une dernière.

Point d’assemblage des bouteilles plastiques avant évacuation vers le collecteur

Désormais, les questions écologiques seront prises en compte dans les actions de l’ABEF – ND via le MAJ.

Il faut noter que cette marche, en marge de la célébration de la JIJ, était l’occasion de faire un parallélisme entre la SSR, paix et sécurité, et les compétences vertes. Les jeunes qui bénéficient des services de la SSR de qualité sont parmi ceux qui maintiennent leur bien – être et atteignent généralement leur potentiel car la santé sexuelle représente plus de 60 % du bien – être d’un individu. Le développement des compétences vertes par des jeunes qui maintiennent leur bien – être permet au pays d’avoir un capital humain adéquat pour les actions environnementales, un des secteurs incontournables pour le développement du pays. Et, pour le cas de la RD Congo, ces compétences doivent se développer dans un environnement qui aspire à la paix et la sécurité pour que les actions environnementales entreprises soient durables et non perturbées.

ABEF – ND compte, en effet, initier un programme de promotion des notions élémentaires sur l’environnement axé sur le développement des compétences de vie courante. Un programme qui va trouver l’essentiel de ses ressources dans l’humain, principale cause de la détérioration environnement, et seul moteur pour maintenir l’équilibre écologique. Ce programme sera lancé et intégré comme 8ème composante du programme complet d’éducation sexuelle.

Je suis Dr Gilbert NGONGA MBIYA

Directeur Exécutif de l’Association pour le Bien – Être Familial Naissances Désirables, ABEF – ND en sigle

Je viens vous inviter à vous joindre à la jeunesse de notre pays, à travers le Mouvement d’Action des Jeunes, à l’occasion de la Journée Internationale de la Jeunesse 2023, célébrée à l’international sous le thème « compétences vertes pour les jeunes », et en RDC sous  le thème « paix et sécurité pour plus de compétences vertes pour les jeunes congolais ». Nous allons, en effet, organiser une action populaire de ramassage des bouteilles plastiques dénommée « AU MOINS 23 BOUTEILLES PLASTIQUES RAMASSEES POUR CHAQUE AMBASSADEUR DE LA SSR », l’idée ici est de démontrer la contribution des jeunes qui bénéficient des services de la santé sexuelle et reproductive de qualité sur l’assainissement de l’environnement.

Recevez – nous chez vous, et joignez-vous à nous, pour des compétences encore plus vertes chez les jeunes, et qui contribuent à la paix et la sécurité dans notre communauté.Vive la Journée Internationale, Vive la jeunesse de la RDC.

Tel est le message qu’a lancé le Directeur Exécutif de l’Association pour le Bien-Être Familial/Naissances Désirables ABEF-ND en marge de la célébration de la Journée Internationale de la Jeunesse 2023.

Details à suivre sur ce lien https://youtu.be/E7vNwsiuvuE

Dr Delphin Katchelewa

Communication Officer

L’ Association pour le bien-être  familial/ naissances désirables, accompagnée par  l’ IPPF, a  intégré la sous-commission santé  pour apporter  de l’ assistance et offrir les services  en faveur des populations affectées . Ces activités lancées depuis le 18 Juin, vont  prendre une durée de quatre mois successifs en vue de mettre fin à  ces catastrophes naturels.

En effet,  pour   répondre à ces  urgences, plusieurs activités ont été organisées avant la réalisation. Il s’agit notamment : de la  réunion de concertation  au chef-lieu de KALEHE  entre la PNSA et l’ABEF-ND et harmonisation  des points de vu  de la prise en charge  des enfants  dans  les EAE non couvert. Aménagement  du dépôt  et relocalisation des intrants  , équipements  ainsi que des  matériels  par circonstance, dans les soucis de répondre aux urgences de catastrophe , prise en charge et pour l’ hôpital. Il y a eu encore l’identification des sites  d’intervention (Bushushu, Nyamukumbi, Lushebere, Muhongoza et tant d’ où  les activités devraient commencer en premier lieu.

Outres,  des équipes mobiles constituées par les prestataires cliniques, les DBC, les  Paires Educateurs ,RECO , ont manifesté leur volonté sur la forte sensibilisation de prévention  contre la cholera, de la disponibilité des kits  PEP , des méthodes  de planification familiale (PF), des  offres des services SSR et implication  de PF, particulièrement aux femmes  sinistrées en âge  de procrée,  sensibiliser aussi sur  la lutte contre les violences basées sur les genres(VBG) et prévention contre  les abus et exploitations sexuelles ainsi que la sensibilisation des ados et jeunes sur la prévention des grossesses précoces  et non désirées.

Après ces activités , ont poursuivi   les offres de services tels que : la planification familiale (PF), pris en charge des complications  après avortements, services de santé sexuelle aux jeunes et Ado par l’ UNPA, Education sexuelle complète des Ado, la prise en charge des infections sexuellement transmissibles (IST),le dépistage  volontaire  de VIH /SIDA, .

 Il est à retenir que, cette crise humanitaire  qui a fait face à plusieurs urgences  à Kalehe, province du Sud-Kivu en République Démocratique du Congo, a touché  beaucoup d’organisations et ONG qui sont venues en réponse sous différentes commissions pour répondre aux besoins de la population, dont l’ABEF-ND  est la seule organisation  a abordé le  problème de la Santé sous plusieurs branches. La réponse favorables et les objectifs attendus   par rapport à cette situation seront disponibles dans les prochains jours  comme les activités sont en cours.  

                                                                        Dr Delphin KATCHELEWA

                                                           Coordonnateur  Communication ABEF-ND

Invité par l’ONG CALFE Sous le thème « L’EDUCATION INCLUSIVE DE LA SSR DANS LE DIGITAL », le vendredi 18 Mars 2023, ABEF-ND a contribué à la sensibilisation des adolescents et jeunes des banlieues de la ville province de Kinshasa sur l’importance de l’utilisation efficiente des NTIC dans la promotion de leur Santé Sexuelle et Reproductive avec l’application Afiabora.

Le contexte en RDC fait  état  des millions de jeunes du monde entier, dont le début de l’adolescence amène non seulement des changements corporels, mais aussi de nouvelles formes de vulnérabilités aux violations des droits de la personne, notamment dans les domaines de la sexualité, du mariage ou de la grossesse. Pourtant, un très grand nombre d’entre eux doivent faire face à des obstacles dont l’accès à l’information et aux soins de santé reproductive. Même ceux qui peuvent trouver des informations correctes sur la santé et leurs droits se retrouvent souvent sans possibilités d’accéder aux services dont ils ont besoin. En RDC, près de 60% de la population est âgée de moins de 24 ans et essentiellement composées des jeunes ce qui laisse à croire qu’il faut un accent particulier sur les adolescents. La santé sexuelle et reproductive des adolescents doit être défendue. Cela passe notamment par l’accès à une éducation sexuelle complète, par des services pour prévenir, diagnostiquer et traiter les IST, et par des conseils en matière de planification familiale.

Cela signifie également permettre aux jeunes de s’émanciper, pour qu’ils connaissent leurs droits et les fassent valoir, comme par exemple le droit de retarder leur mariage ou de refuser des avances sexuelles non désirées. Le faible niveau de connaissance des adolescentes et jeunes sur les droits à la santé sexuelle et reproductive ainsi que l’accès et les taux limités d’utilisation des services des SSR et de méthodes contraceptives rendent donc nécessaire l’établissement d’une éducation complète à la sexualité ainsi qu’un accès à des services de SSR des ados et jeunes de qualité.

Au cours de cette session de sensibilisation, il a été question pour l’intervenant de ABEF-ND, le Docteur Delphin KATCHELEWA de partager les opportunités qu’offre l’application Afiabora afin de faciliter aux adolescents et jeunes :

– Un accès universel à des informations correctes en matière de santé sexuelle et reproductive ;

– Divers moyens de contraceptions sûres et abordables ;

– Des conseils pratiques sur le développement et la santé sexuelle ;

– Des soins obstétricaux en ligne pour toutes les femmes et les filles ;

– La prévention et la gestion des infections sexuellement transmissibles, comme le VIH

– La lutte contre les grossesses non désirées et les VBG

Au total plus de  adolescents et jeunes dont plus de 211 filles et 389 garçons, ont été outillé sur leur santé sexuelle et reproductive avec focus sur l’ABSTINANCE comme mode de protection et promotion de la SSRAAJ le plus sure et rassurant.

1 km de prévention, vaut mieux que 1000 tonnes des médicaments.

 Pour tout savoir, tapez www.afiabora.org

Ou allez sur playstor, telechargez l’application afiabora, connectez-vous

la santé sexuelle pour toutes et pour tous au service du développement de la RD Congo

Ensemble, volontaires et staffs pour Association émergente et forte

Février 2023

C’est sous son emblème décoré de rouge et de blanc, que s’est déroulé, ce Mardi 14 février 23, à Kinshasa, capitale de la RD Congo, le lancement de la célébration du premier cinquantenaire de l’Association pour Bien – Être Familial Naissances Désirables, ABEF – ND en signe, sous le thème « la santé sexuelle pour toutes et pour tous au service du développement de la RD Congo ». Avec le slogan évent ci – après : ABEF – ND, 50 ans au service de la santé reproductive des populations.

Ce lancement, porté par toutes les antennes de l’association, était caractérisé par le passage des équipes de l’Association sur différentes presses du pays ainsi que des manifestations des masses dans certaines Provinces.

Les activités phares étaient les suivantes :

Les passages sur le média

Zone de Texte:  
Intervention du Directeur Exécutif
Un plateau spécial ABEF – ND sur B-ONE, première chaine privée de la RD Congo : Le go des activités a été donné à travers l’émission « ON EST ENSEMBLE » de B – ONE. Une émission qui avait connu la participation des volontaires jeunes et adultes ainsi que les staffs.

L’invité du journal de la RTNC chaine nationale de la RD Congo. Le Directeur Exécutif, le Dr Gilbert NGONGA était l’invité spécial du journal télévisé de 20 heures sur la chaine nationale de la                             RD Congo.

Intervention sur les chaines CCTV et RTGA : une interview du Directeur exécutif de l’ABEF–ND était diffusé sur les deux chaines de TV sus mentionnées.

Zone de Texte:  
Intervention de la Directrice Admi & Financière 
Intervention de la Directrice Adm et Financière
Zone de Texte:  
Vice- Présidente Nationale, Pair Educateur et Président Honoraire
Ces différents passages sur le média consistaient à retracer l’historique des premiers 50 ans que totalisait l’association ; faire le point sur la situation actuelle de l’association, lancer les perspectives des prochaines années et,  chuter en présentant les activités prévues sur la feuille de route des activités de célébration de ce premier cinquantenaire.            En outre, un appel, décliné en souhait, était lancé à l’attention du Président de la République pour le haut patronage de ces activités prévues à cet effet.

  Les activités en provinces

Zone de Texte:  Sensibilisation/Kongo CentralCertaines provinces avaient profité de l’occasion pour mener des activités de mobilisation sociale couplées pour certaines, à l’offre des services de la SSR. De manière concrète, les provinces avait organisé une série des portes ouvertes autours des cliniques de l’association sur l’accès à aux services de la SSR y compris la PF et, la promotion des services d’échographie pour la clinique du Kongo central. Mais il faut noter que, toutes les antennes de l’association, sur base de leurs moyens, avaient activement participé à la mobilisation des communautés dans le cadre de cette célébration.                                       

Zone de Texte:  
Célébration/Lomami

Ce lancement marque le début d’une série d’activités, sur base d’une feuille route, qui va se dérouler jusqu’au mois d’Août.  En effet, c’est au mois d’Août que la grande célébration qui nécessite le haut patronage de son Excellence Monsieur le Président de la République sera organisée. Elle connaitra la participation des grandes figures de la SSR du pays ainsi que celles du niveau international. Pour ce faire, une grande commission composée de 4 sous commissions est mise sur pied pour préparer et suivre l’évolution des choses. Ces commissions sont composées des volontaires, des staffs et d’autres partenaires gouvernementaux et de la société civile.

Les 50 ans, une occasion de réaffirmer notre leadership en Santé Sexuelle et Reproductive à travers la RD Congo