ABEF-ND INTENSIFIE SES APPROCHES D’OFFRE DE SERVICE

En vue d’intensifier la création de la demande, la mobilisation sociale, le plaidoyer et l’offre de service de PF auprès des populations pauvres, marginalisées et difficiles d’accès notamment les femmes, les jeunes et adolescentes, l’Association pour le Bien Etre Familiale Naissances Désirables en sigle ABEF-ND a initié une campagne de sensibilisation et d’offre gratuite des services de planification familiale dans trois provinces (Kinshasa, Kwilu et Kongo central) précisément dans 4 zones de santé ( 2 ZS à Kinshasa, 1 ZS au Kongo Central et 1 ZS à Kwilu) .

En effet, les provinces de Kinshasa, Kwilu et Kongo Central à l’instar d’autres provinces de la RDC, présentent en matière de santé de reproduction et plus spécifiquement de Planification Familiale, des indicateurs préoccupants ainsi que le révèlent les données issues de l’enquête ESD 2013-14 :

  • En République Démocratique du Congo, la fécondité demeure encore élevée puisque chaque femme congolaise donne naissance, en moyenne, à 6,6 enfants.
  • En Planification Familiale, dans l’ensemble, 19 % des femmes utilisaient, une méthode contraceptive : 8 % une méthode moderne et 11 % utilisaient une méthode traditionnelle.
  • La prévalence contraceptive moderne est nettement plus élevée en milieu urbain qu’en milieu rural (15 % contre 5 %), à Kinshasa (19 %) et au Bas-Congo (17 %) que dans les autres provinces.

L’accès universel à l’information et aux services de planification familiale de qualité,  accessibles, acceptables et d’un coût abordable(voir même la gratuité)  exige l’augmentation de l’offre et la couverture  des  services de planification familiale au travers des structures de santé et à base communautaire au domicile des clients ainsi que l’intensification de l’information et du conseil pour les populations mal desservies, en particulier les population des quartiers urbains pauvres, les populations rurales et les jeunes.

C’est ainsi que l’ABEF-ND a organisée une campagne de sensibilisation et d’offre gratuite des services de planification familiale dans la communauté et dans les cliniques avec comme cible prioritaires les filles et les garçons, les hommes et les femmes des zones de santé, sexuellement actifs ; mariés ou célibataires et qui ont des besoins non satisfaits en PF ; les autorités politico-administratives, les différents leaders et les membres de la société civile. 

 Cette activité consistera à :

  • Sensibiliser   au moins 300 000 personnes sur les bienfaits de la PF, les méthodes contraceptives existantes, leurs effets secondaires et les structures offrant la PF. Spécifiquement dans la ZS de KINGABWA sensibiliser au moins 50.000 personnes.
  • Offrir les services de planification familiale (contraceptifs modernes) à 200 000 nouvelles acceptantes (150 000 par les ADBC et 50 000 par les structures), en plus des anciennes utilisatrices, au travers les structures de zones de santé ciblées. Et offrir des services spécifiquement dans la ZS de KINGABWA à au moins 30.000 nouvelles acceptantes.

Dr Delphin Katchelewa
Coordonnateur communication ABEF-ND

Pour vos soins de santé en ligne, veuillez visiter www.afiabora.com

ABEF-ND sensibilise plus de 100 jeunes filles/femmes de différentes couches sociales communautaires.

La Journée internationale des femmes, s’inscrit sous le thème internationale  de «  Réalisation de L’égalité  du genre et avancement de toutes les femmes et les filles  dans  les contexte des politiques et programme relatifs aux changements climatiques et à la réduction des risques environnementaux et des piques catastrophes, et sous le thème nationale  Promouvoir l’autonomisation des femmes et des filles ainsi que l’égalité des sexes dans les contexte de lutte contre le changement climatique et de réduction des risques de catastrophe.

  Ce sont les filles du monde entier qui mènent l’offensive quant à l’adaptation et la réponse aux changements climatiques et à leur atténuation, en faveur de la construction d’un avenir plus durable pour toutes les personnes.

Faire progresser l’égalité des sexes dans le contexte de la crise climatique et de la réduction des risques de catastrophe est l’un des plus grands défis mondiaux du XXIe siècle. Les problèmes liés aux changements climatiques et à la durabilité ont eu et continueront d’avoir des répercussions graves et durables sur notre environnement et sur le développement économique et social. Celles qui sont parmi les plus vulnérables et marginalisées en subissent les retombées les plus graves. Les femmes sont de plus en plus reconnues comme étant plus vulnérables aux impacts du changement climatique que les hommes, car elles constituent la majorité des personnes pauvres de la planète et sont davantage dépendantes des ressources naturelles qui sont les plus menacées par le changement climatique.

En même temps, les femmes et les filles sont des leaders et responsables du changement œuvrant efficacement et puissamment en faveur de l’adaptation aux changements climatiques et de leur atténuation. Elles participent à des initiatives de développement durable dans le monde entier, et leur participation et leur leadership se traduisent par une action climatique plus efficace. Il est essentiel de continuer à explorer les opportunités à exploiter, ainsi que les contraintes à surmonter, dans les moyens d’action mis à la disposition des femmes et des filles pour qu’elles fassent entendre leur voix et jouent un rôle égal dans la prise de décisions liées au changement climatique et à la durabilité, en vue d’atteindre un développement durable et une plus grande égalité des sexes. Sans l’égalité des sexes aujourd’hui, un avenir durable et un avenir égal restent hors de notre portée.

Ce mois de la femme a donc pour objectifs de permettre à chaque femme et à chaque fille d’exercer ses libertés et ses choix, d’ avoir accès et de comprendre ses droits, d’avoir le droit à être éduquée, d’avoir le droit de prendre des décisions et enfin d’avoir le droit de recevoir un salaire égal à celui d’un homme pour un travail égal.

Il s’est agi de :

  • Améliorer l’adaptation de 100 femmes leaders des associations féminines aux changements climatiques
  • Vulgariser la stratégie nationale de lutte contre les violences sexuelles et basées sur le genre ;
  • Renforcer les capacités des participants sur les droits relatifs à la santé de la reproduction.
  •  Vulgariser les interventions de l’ABEF en faveur de la femme
  • Offrir des services PF à au moins 50.000NU
  • Offrir les services GBV à au moins 50SVS

Dr Delphin Katchelewa
Coordonnateur communication ABEF-ND

Pour vos soins de santé en ligne, veuillez visiter www.afiabora.com


ABEF-ND sensibilise les filles dans les écoles et lycées de la ville province de Kinshasa à lutter contre les IST-VIH, les grossesses non désirées, les avortements clandestins et les violences sexuelles et celles basées sur le genre.
Plus de 1700 écoliers sensibilisées et ont accès à la télémédecine grâce l’application afiabora.org

POURQUOI AFIABORA

• L’application AFIABORA est élaborée pour continuer à faciliter l’accès des adolescents et jeunes aux services SSR et cela accentué par cette période de crise sanitaire.

• Elle reste un outil incontournable même en dehors de la crise sanitaire car elle contourne la discrimination dont les jeunes vont face dans les formations sanitaires et le mauvais regard porté par la communauté sur les jeunes qui fréquentent les centre de santé pour solliciter les services

QUEL EST SA VALEUR AJOUTEE

L’application AFIABORA à plusieurs fonctionnalités:

1. Un outil d’informations  c’est une plateforme qui contient des informations sûres et adaptées sur les thématiques de la santé sexuelle et reproductive (Contraception; IST; VIH, GBV, SAA et ESC

• Ce qui permet aux adolescents et jeunes de s’informer et d’orienter leurs décisions. car souvent c’est par ignorance que les jeunes n’arrivent pas à prendre de bonnes décisions, ce qui les expose à toutes les conséquences.

• Orienter sur les sites d’accès aux services
2. Un espace virtuel d’échange

a. C’est également est espace virtuel et sûr de discussion entre les utilisateurs et les prestataires des soins. Ils ont donc la possibilité de chater avec un personnel de santé qualifié, lui exprimer le problème ou solliciter un service SSR en toute confidentialité. b. Rubrique forum: club de discussion ESC

c. l’application offre même une rubrique ordonnance, qui permet aux prestataires de prescrire. 3. Un espace qui permet de passer du numérique au physique

• En bas du Dashboard de l’application, se trouve des références réseaux sociaux de l’ABEF-ND (Whattsap prestataire services, Twitter, Facebook, YouTube etc.)

• A partir de ces coordonnées, en cas de nécessité, les jeunes demandeurs peuvent prendre rendez-vous avec nos prestataires pour une consultation physique dans nos cliniques propres et partenaires à travers le pays


Dr Delphin Katchelewa
Coordonnateur communication ABEF-ND

Pour vos soins de santé en ligne, veuillez visiter www.afiabora.com

Après plus de 18 mois sans Directeur Exécutif confirmé, en fin ABEF-ND, filiale de l’IPPF connait son fer de lance dans la Direction de ses actions stratégiques et programmatiques.

En ce début du mois de Mars, la salle de réunion de l’ABEF-ND a vibré au rythme d’accueil d’un nouveau staff de haute facture au poste du Directeur exécutif, tout se déroule comme prévu, il est présenté à ses collaborateurs de la Direction exécutive.

Pa le début c’est le président du CEN qui prend la parole pour retracer brièvement l’histoire de l’ABEF-ND puis ce long processus de recrutement qui a abouti aujourd’hui au choix du nouveau D.E en la personne de Dr Gilbert NGONGA MBIYA.

Il a aussi à féliciter sincèrement l’équipe qui a assuré l’intérim à la direction exécutif pendant environ une année malgré des turbulences, citons : Mme Carine ELIMA (D.A.F) et Dr Isabelle MASHAGIRO (DE a.i) ;

Par la même occasion, il a profité pour remercier aussi tous les staffs pour l’engagement affiché pendant toute la période pour ainsi aboutir à obtenir un score de 77% à la revue de l’accréditation 2022.

Par la suite, chaque staff a pris la parole pour se présenter et présenter en quelques mots ses tâches.

La parole a été donnée au D.E Gilbert qui, à son tour, a dressé vite son parcours ci-après :

Il est passé par : la paire éducation, volontaire à l’ABEF-ND, Project Officer dans un projet avec les Ados et jeunes chez SAVE THE CHILDREN et Project Manager d’un projet en côte d’Ivoire avec UNFPA pendant une année ; Et il a fait la demande du maintien d’engagement et d’abnégation dans le travail pour ainsi avancer ensemble dans l’accomplissement des missions de l’AM.

Reprenant la parole, le président a tenu à rappeler l’importance d’intérioriser et de s’approprier des valeurs, vision et missions de l’AM ; et a donné la suite du programme d’induction du D.E (en demandant de planifier une bonne transition afin d’intégrer progressivement le D.E)

BREVE BIO DU NOUVEAU DIRECTEUR EXECUTIF DE L’ABEF-ND

Gilbert NGONGA MBIYA

Docteur en Médecine (UNIKIN) et Titulaire d’un Master de spécialisation en sciences de la santé publiqueméthodes de recherches appliquées à la santé globale (UCLouvain et ULB), sa carrière professionnelle, s’étend géographiquement de la RD Congo à la Côte d’Ivoire, en passant par la Belgique. Il dispose d’une expérience de travail (clinique et santé publique) tant en situation d’urgence que de stabilité dans les domaines de: soins de santé primaires, santé sexuelle et reproductive (focus sur la Planification familiale, la SRAJ et la Santé mère et enfant), lutte contre le VIH/SIDA & IST, surveillance intégrée des maladies et réponse. Passionné de la génération des évidences en santé publique, il est actuellement, en cours de réalisation d’une revue systématique de la littérature avec méta- analyse et d’une étude qualitative sur le sujet « La contribution de la contraception moderne dans la réduction des avortements à risque en RD Congo »

E X P É R I E N C E P R O F E S S I O N N E L L E A N T E R I E U R E

  • Octobre 2019- Février 2022: Coordonnateur de Projet « Droit à l’éducation inclusive et au maintien des filles à l’école » UNFPA, Côte d’Ivoire;
  • Mai- Septembre 2018: Project Officer dans le Programme SRAJ (projets Passages Bien grandir et Bien grandir plus), Save the Children International, Kinshasa, RD Congo;
  • Septembre 2017- AVril 2018: Coordonnateur de suivi et évaluation du Projet Accès aux Soins de santé primaires (ASSP), IMA World Health, Nord Ubangi, RD Congo ;
  • Novembre 2016- Août 2017: Project Supervisor dans le projet Accès aux Soins de Santé Primaires (ASSP), World Vision International, Nord Ubangi, RD Congo ;
  • Janvier- Novembre 2016: Coordonnateur médical dans le projet d’assistance aux réfugiés centrafricains, ADES/UNHCR, Libenge, RD Congo;
  • Mai- Décembre 2015: Médecin Point focal VIH/Santé de la reproduction dans le projet d’assistance aux réfugiés centrafricains, ADES/UNHCR, Libenge, RD Congo;
  • Février 2014 – Avril 2015 : Medical Officer et Superviseur de la pharmacie, Premium Health Limited, Kinshasa, RD Congo;
  • Janvier 2013 – Avril 2015 : Médecin traitant et médecin de garde, Centre médico-chirurgical la Brèche, Kinshasa, RD Congo;
  • Octobre 2013 – Avril 2015: Volontaire ABEF-ND, CEP Kinshasa.

Dr Delphin Katchelewa
Coordonnateur communication ABEF-ND

Pour vos soins de santé en ligne, veuillez visiter www.afiabora.com

ABEF-ND CONTRIBUE AU EFFORTS DU GOUVERNEMENT

La technologie actuelle est en plein essor, surtout avec les nouvelles technologies de l’Information et de communication ; NTIC, qui sont en vitesse exponentielle, mais permettent d’atteindre des milliers des personnes à des milliers des distances en un temps record. Il est clair qu’actuellement, les cibles de la Santé Sexuelle et Reproductive incluant l’éducation sexuelle complète qui sont les hommes et les femmes, les jeunes (filles et garçons) les adolescents et adolescentes, etc. sont aussi les fidèles et potentielles utilisatrices des différents canaux des NTIC.

Actuellement, nous assistons à des évènements, des crises humanitaires et aléas qui affectent le monde entier et perturbent le fonctionnement normal de certains systèmes, notamment le système de santé, le système d’information, d’éducation, de protection dans le cadre de lutte contre les violences basées sur le genre et protection des enfants, des mineurs et des personnes vulnérables, etc. Ces perturbations ont entravé et/ou rendent difficiles l’accès aux services des populations affectées par ces aléas à travers des mécanismes traditionnels touchés ou affectés par ces dites perturbations.

La pandémie à covid – 19 a amené les différents états au monde et particulièrement la RDC à prendre des mesures restrictives des mouvements des populations, notamment le confinement, la distanciation sociale, etc. De même certains aléas dans certains contextes (conflits armés, insécurités, etc.) imposent aux populations certaines restrictions incluant la limitation des mouvements et même la limitation d’accès à l’information et aux services de santé, incluant la SSR ainsi que l’Education Sexuelle Complète dans un système à prédominance des structures d’offres de services fixes. Avec la pandémie à covid – 19 et ses corollaires (confinement) nous avons constaté une montée des cas de violences sexuelles basées sur le genre (viols, violences des mineurs, des personnes intimes, violences conjugales, etc.), une montée des besoins sexuels avec promiscuité et oisiveté, une montée des besoins en PF en Soins complets d’avortement, etc. Malgré la montée des besoins en information et services en santé sexuelle et reproductive, les mesures de confinement, le stress d’être dépisté positif à la covid – 19 et donc d’être mis en quarantaine, ont entravé l’accès des populations aux services fixes de santé.

Sur base des évaluations et constats faits sur terrain, il a été recommandé de renforcer la résilience et réadapter notre système d’offre des services (informations et soins) SSR aux populations en intégrant le système d’offre de service virtuel, en ligne et à distance pour permettre à tous (particulièrement les jeunes et ado, les filles – mères, etc.), sans discrimination, d’accéder à l’information et aux soins de santé de qualité avec toute quiétude.  C’est dans ce sens qu’ABEF-ND a mis en place grâce à l’appui de ses partenaires une application de téléconsultation ou télémédecine opérationnelle sur Androïde et web dans le domaine de la SSR.

Le lancement de la campagne de vulgarisation s’est fait à Kinshasa du 04 au 05 Mars 2022 dans la salle de conférence du PNMLS.

Y ont pris part plus de 100 leaders communautaires et d’opinions, responsables des Organisation de la société civile congolaise et les jeunes volontaires du Mouvement d’action des Jeunes communément appelés MAJ.

Pour accéder à cette application, il suffit de cliquer sur www.afiabora.org

POURQUOI AFIABORA

  • L’application AFIABORA est élaborée pour continuer à faciliter l’accès des adolescents et jeunes aux services SSR et cela accentué par cette période de crise sanitaire.
  • Elle reste un outil incontournable même en dehors de la crise sanitaire car elle contourne la discrimination dont les jeunes vont face dans les formations sanitaires et le mauvais regard porté par la communauté sur les jeunes qui fréquentent les centre de santé pour solliciter les services

QUEL EST SA VALEUR AJOUTEE

L’application AFIABORA à plusieurs fonctionnalités:

1. Un outil d’informations

  • c’est une plateforme qui contient des informations sûres et adaptées sur les thématiques de la santé sexuelle et reproductive (Contraception; IST; VIH, GBV, SAA et ESC
  • Ce qui permet aux adolescents et jeunes de s’informer et d’orienter leurs décisions. car souvent c’est par ignorance que les jeunes n’arrivent pas à prendre de bonnes décisions, ce qui les expose à toutes les conséquences.
  • Orienter sur les sites d’accès aux services

2. Un espace virtuel d’échange

a. C’est également est espace virtuel et sûr de discussion entre les utilisateurs et les prestataires des soins. Ils ont donc la possibilité de chater avec un personnel de santé qualifié, lui exprimer le problème ou solliciter un service SSR en toute confidentialité.

b. Rubrique forum: club de discussion ESC

c. l’application offre même une rubrique ordonnance, qui permet aux prestataires de prescrire.

3. Un espace qui permet de passer du numérique au physique

  • En bas du Dashboard de l’application, se trouve des références réseaux sociaux de l’ABEF-ND (Whattsap prestataire services, Twitter, Facebook, YouTube etc.)
  • A partir de ces coordonnées, en cas de nécessité, les jeunes demandeurs peuvent prendre rendez-vous avec nos prestataires pour une consultation physique dans nos cliniques propres et partenaires à travers le pays

Lutter contre les VIOLENCES SEXUELLES ET BASEES SUR LE GENRE, ABEF-ND fait la plaque tournante des Organisations de la société civile nationale qui contribue de manière significative à la sensibilisation, pour la prévention, la dénonciation, prise en charge, et accompagnement juridique des survivantes de VBG.

Adolescents et jeunes ; un programme qui assure la durabilité des objectifs de ABEF-ND dans la réalisation de sa mission dans le monde.

Appui institutionnel suffisant, staff renforcés en capacité, ABEF-ND offre un cadre idéal d’apprentissage et d’épanouissement professionnels des agents.

Leadership féminin, Leadership solide et durable, ABEF-ND maintien son cap de Leadership et pionnier des organisations de la société civile en matières des Droits Santé Sexuel et Reproductive DSSR.