En marge de la session de l’assemblée générale élective qui se tient à Kinshasa du 26 au 29 Mai 2022
Il se ténu cette après midi du 28 mai, le forum national des jeunes et les renouvellements des instances de gouvernance au niveau du comité national
Après les mots de bienvenu et d’ouverture présentés respectivement par la Président MAJ Kinshasa et le Président National MAJ sortant

Il se suivi 3 présentations :

1°/ Présentation du rapport des activités compilés de toutes les provinces par Mr. Christian #CMJ-National des jeunes !

2°/ Présentation du rapport Triennal des activités menées au niveau national par Mr Benjamin Sabué Président National MAJ RDC 🇨🇩 sortant en suite

3°/ La Présentation de Relation et communication entre les organes de gouvernance, Par Mm Paulette

Après les élections des membres du comité national ont été élus aux postes ci-après :

  1. Présidente Nationale : DIVINE LABAMA MWASITI
  2. Vice Président National : Paul Victor NDJOKU BASELE
  3. Trésorière Nationale : Sephora KASONGO
  4. Secrétaire nationale : Bénie MASANGO INANDELO
  5. Conseiller Chargé de Mobilisation des jeunes et des ressources : Érick LOYAMBA

Dr Delphin Katchelewa
Coordonnateur communication ABEF-ND

Pour vos soins de santé en ligne, veuillez visiter www.afiabora.com

Invité par le club de gynécologie de Kinshasa, Dr Delphin Katchelewa, Coordonnateur des programmes VIH,COMMUNICATION et Plaidoyer, a partagé les expériences vécue depuis déjà 3 mois avec la stratégie innovante de la Telemedecine avec son application Afiabora. Dans le souci de contribuer à la vision gouvernementale de la couverture sanitaire universelle, ABEF-ND voudrait utiliser la NTIC comme moyen propice de faire bénéficier tous les congolais branchés en ligne des services sanitaire de la santé de la reproduction plus spécifiquement les adolescents et jeunes qui ont difficile d’accéder aux service de manière équitable. L’audiance faite des étudiant des la faculté de médecines de différentes universités de la place, la présentation sur l’application afiabora a retenue l’attention des participants à un plus haut niveau, qu’il sont restés satisfait.


Dr Delphin Katchelewa
Coordonnateur communication ABEF-ND

Pour vos soins de santé en ligne, veuillez visiter www.afiabora.com

En RDC, ABEF-ND sensibilise les communautés sur l’importance d’entretenir une vie sexuelle garantissant une hygiène menstruelle sans risque.
A travers toutes les provinces où ABEF-ND met en œuvre ses activités, plusieurs séries d’activités sont organisées dans le pays.
De Kinshasa dans le quartier populaire des professionnels de sexe (PAKAJUMA), Dr Delphin Katchelewa parles aux professionnelles de sexe sur l’ utilité de l’hygiène menstruelle pour une santé sexuelle epanouit au Sud Kivu, les jeunes du MAJ usent de tous les canaux disponibles pour sensibiliser leurs paires à l’utilisation des méthodes locales moins coûteuses pour une hygiène sexuelle adéquate.
ABEF-ND accompagne d’autres organisations des jeunes filles, des femmes désœuvrées dans la célébration de cette journée.


Dr Delphin Katchelewa
Coordonnateur communication ABEF-ND

Pour vos soins de santé en ligne, veuillez visiter www.afiabora.com

L’Association pour le Bien Être Familial et Naissance Désirable ABEF-ND lance les assises de son assemblée générale élective pour le renouvellement des instances de gouvernance, ce jeudi 27 Mai 2022, à Kinshasa

L’ABEFND est une Association Membre (AM) à part entière de la Fédération Internationale pour la Planification Familiale (IPPF). Basée dans 11 provinces de la RDC, elle intervient dans la promotion des droits sexuels et reproductifs avec un accent sur la planification familiale. Comme toutes les autres associations membres de l’IPPF, elle est composée de deux organes, les volontaires et les staffs.

Le volontaire, c’est toute personne qui adhère à la vision, à la mission et aux valeurs de l’association, et qui offre bénévolement son temps, son expertise, ses ressources pour le bon fonctionnement de cette dernière. Les volontaires sont constitués en deux catégories, les adultes et les jeunes. Les jeunes sont regroupés au sein du Mouvement d’Action des Jeunes (MAJ). Les staffs, c’est la catégorie chargée de la gestion quotidienne de l’association.

L’assemblée générale est l’organe suprême de l’association et se réunit tous les 18 mois après une assemblée générale élective conformément à l’article 43 point 16 de ses statuts regroupant ainsi tous les délégués des provinces où l’Association met en œuvre ses activités, ceci s’applique mutatis mutandis au forum national du MAJ. L’assemblée générale de cette année sera consacrée au renouvellement des organes de gouvernance à tous les niveaux.

Au niveau des antennes provinciales, les Assemblées générales qui ont eu lieu de d’Avril à Mai 2022, ont permis de renouveler les instances provinciales de gouvernance, notamment les Comités Exécutifs Provinciaux et les Comités MAJ provinciaux.

RAPPEL D’AVRIL

Il s’est tenu depuis le début du mois d’avril, les élections pour le renouvellement des équipes dirigeantes des volontaires jeunes appelés mouvement d’action de jeunes et des volontaires adultes réunis au sein du comité exécutif dans toutes les 10 provinces sur les 26 que compte le que compte ABEF-ND actuellement dans le Pays, à savoir : Ville Province de Kinshasa (où se situe le siège national), Kongo Central, Kwilu, Equateur, Haut-Katanga, Kasaï Central, Kasaï Oriental, Lomami, Tshopo et Sud Kivu.


Dr Delphin Katchelewa
Coordonnateur communication ABEF-ND

Pour vos soins de santé en ligne, veuillez visiter www.afiabora.com

LES VOLONTAIRES DE L’ABEF-ND FONT LEURS CHOIX

Il est de coutume statutaire qu’après chaque 3 ans, les volontaires de l’ABEF-ND se font le devoir de renouveler les équipes gouvernantes à tous les niveaux des volontaires jeunes aux volontaires adultes.

L’occasion faisant le larron, il se tient depuis le début du mois d’avril, les élections pour le renouvellement des équipes dirigeantes des volontaires jeunes appelés mouvement d’action de jeunes et des volontaires adultes réunis au sein du comité exécutif dans toutes les provinces que compte ABEF-ND.

Il est important de rappeler que L’ABEF-ND couvre 10 provinces sur les 26 que compte actuellement le Pays. Il s’agit de : Ville Province de Kinshasa (où se situe le siège national), Kongo Central, Kwilu, Equateur, Haut-Katanga, Kasaï Central, Kasaï Oriental, Lomami, Tshopo et Sud Kivu.

Chaque province est dirigée par un comité exécutif provincial, composé d’une équipe mixte faite des volontaires jeunes et adultes (CEP).

Cette équipe est élue par les volontaires membres qui ont le plein droit lorsqu’ils sont en ordre avec les principes statutaires des volontaires.

Il sied de signaler qu’à l’issue de ces élections, toutes les provinces connaissent déjà à leurs comités exécutifs provinciaux tant pour les jeunes volontaires qu’adultes.

La course actuelle reste se jouer au niveau national pour le comité exécutif national dont la dernière session d’élections se tiendra au Mois de Mai 2022.

La République Démocratique du Congo affiche des taux de la prévalence contraceptive moderne parmi les plus faibles en Afrique et dans le monde. Selon les résultats du PMA 2020, il s’élève à 16% pour toutes les femmes en âge de procréer et 20% pour les femmes en union. Pour la même enquête, les  besoins non satisfaits sont estimés à 22,4% pour les femmes en âge de procréer et 33,3% pour les femmes en union. Avec un indice synthétique de fécondité de 6.2 et 1 adolescente sur 5 déjà mère (MICS 2018).   



Zone de Texte: Dr Gilbert NGONGO
Directeur Exécutif ABEF-ND

Selon l’EDS 2013 – 2014, le ratio de la mortalité maternelle est estimé à 846 pour 100 000 naissances vivantes, le taux de mortalité néonatale, infantile, infanto juvénile sont respectivement de 28, 58 et 104 décès pour 1000 naissances vivantes.

L’amélioration de la santé maternelle reste l’un des défis majeurs à relever en République Démocratique du Congo.  Le gouvernement   a, au travers de ses documents stratégiques tels que le DSCRP 1et 2 et le PNDS, reconnu entre autre comme problèmes prioritaires :   la mortalité maternelle élevée ; la mortalité infantile et infanto-juvénile élevée ; le niveau très élevé de la fécondité ; la faible progression de la situation nutritionnelle des enfants et les besoins non satisfaits élevés en matière de planification familiale.

A Kinshasa, l’offre et la création de la demande des services de planification familiale sont très faibles. Selon EDS 2013/2014, le taux de prévalence contraceptive pour la ville Province de Kinshasa était faible soit 19%.  En 2017, 178 sur 402 aires de santé dans la Ville Province ont intégré la planification familiale, 206 structures (38%) des structures de santé offrent au moins trois méthodes contraceptives modernes et 49% des structures de santé ont connu la rupture de stocks en intrants de planification familiale. La faiblesse de la demande est due à l’ignorance, à des pesanteurs socioculturelles, à la faible implication des hommes et au faible statut de la femme.

Conscient de cette situation, ABEF-ND étant une organisation non gouvernementale de la société œuvrant dans le domaine de la santé sexuelle et reproductive avec un focus sur la planification familiale voudrait élargir son rayon d’action en agrandissant son champ de partenariat avec des structures privées et étatiques afin de les inclure dans le lot des cliniques partenaires offrant les services de soin de santé sexuelle et reproductive dans les différentes catégories et couches sociales des communautés congolaises.

C’est dans ce cadre qu’il s’est tenu en date du 19 Avril 2022, une conférence de partage d’expériences et de présentation du plan opérationnel de l’accord de partenariat entre ABEF-ND et HJ Hospital.

Dr Mireille IMBAMBA
En charge du Partenariat Plaidoyer HJ
Dr Aimé LUKULUTU
Médecin Directeur HJ

Dans les jours qui suivent, les box d’offre de services de contraception, de planification familiale, soins complet d’avortement, soins après avortement et de counseling, sera ouvert dans les installations de JH Hospitals.

ABEF-ND FORME LES PERSONNES VIVANT AVEC HANDICAP COMME DBC

L’Association pour le Bien-Etre familial et Naissances Désirables ABEF-ND en sigle, est parmi les membres du consortium de la mise en œuvre du projet « Women Integrated Service Health, WISH en sigle » (WISH) : Service de Santé Intégré de la Femme finance par Gouvernement Britannique à travers FCDO.

Bien que le projet WISH soit un projet de Service de Santé Intégré de la femme, mais soulignons cependant qu’il demeure en tout et pour tout un projet de repositionnement de la Planification Familiale dans l’optique de FP2020, dont les ados et jeunes, les populations pauvres et marginalisées dont les Personnes vivant avec Handicap (PVH) sont les cibles primaires. Outre la PF, le projet offrira les Services de IST/VIH, Maternité à Moindre Risque, prise en charge clinique des survivantes des violences sexuelles basées sur le genre, création de la demande sur les services SSR/PF, supervision et suivi, approvisionnement en produits médicaux et contraceptifs, etc.

Il est aussi nécessaire de savoir que la mise en œuvre du projet est selon le modèle du Financement basé sur la performance (FBP) ou basé sur les résultats (FBR), avec préfinancement des fonds des activités et remboursements des coûts sur base de l’éligibilité des dépenses encourues. L’extension du projet WISH Lot 1 de l’ABEF–ND couvrira 3 provinces : Kinshasa, Kwilu et Kongo Central.

Pour se rassurer de la meilleure qualité des services que les DBC offriront à la communauté, l’ABEF-ND a prévu le renforcement de capacité des DBC Résidents Personnes vivant avec Handicap dans les zones d’intervention.

C’est dans le but de contribuer au renforcement de capacité des Distributeurs à base communautaire Résidents impliqués dans la mise en œuvre de l’extension du projet WISH dans la province d’intervention ABEF-ND.

Après cette formation, une série d’activités de stage et de prestation quotidienne est prévue pour cette catégorie de personnes pour réaliser la vision de la RDC, celle d’une RDC ou tout individu jouit de ses droits en santé sexuelle et reproductive sans discrimination

L’Association pour le Bien Être Familial et Naissance Désirable ABEF-ND a organisé, ce samedi 16 Avril 2022, dans la salle de réunion LYSE ROY au sein de la concession Congo-Ju, une Assemblée Générale élective et renouvellement des instances de Gouvernance.

A l’issue des ces assises, Dr Patient Ngeleka et M. Patrick Kayembe ont été élus respectivement Président du Comité Exécutif Provincial de l’ABEF-ND et Président du Mouvement d’Actions des jeunes (MAJ) qui est le regroupement des jeunes volontaires de L’ABEF-ND.

En effet, ces nouveaux comités sont élus pour un mandat de 3 ans avec pour assertion : « Le volontariat, un pilier pour le repositionnement de la Planification Familiale au Kasaï Oriental ».

Dans son mot de circonstance, Dr Patient Ngeleka a exhorté tous les membres jeunes et adultes à travailler main dans la main pour les services de planifications de qualité dans toutes les zones d’intervention ABEF-ND.

Il sied de signaler que ces élections se sont déroulées dans le respect strict des Statuts et normes de la Fédération Internationale de Planification Familiale IPPF qui est le principal bailleur de fonds de l’ABEF-ND.


Dr Delphin Katchelewa
Coordonnateur communication ABEF-ND

Pour vos soins de santé en ligne, veuillez visiter www.afiabora.com

ABEF-ND INTENSIFIE SES APPROCHES D’OFFRE DE SERVICE

En vue d’intensifier la création de la demande, la mobilisation sociale, le plaidoyer et l’offre de service de PF auprès des populations pauvres, marginalisées et difficiles d’accès notamment les femmes, les jeunes et adolescentes, l’Association pour le Bien Etre Familiale Naissances Désirables en sigle ABEF-ND a initié une campagne de sensibilisation et d’offre gratuite des services de planification familiale dans trois provinces (Kinshasa, Kwilu et Kongo central) précisément dans 4 zones de santé ( 2 ZS à Kinshasa, 1 ZS au Kongo Central et 1 ZS à Kwilu) .

En effet, les provinces de Kinshasa, Kwilu et Kongo Central à l’instar d’autres provinces de la RDC, présentent en matière de santé de reproduction et plus spécifiquement de Planification Familiale, des indicateurs préoccupants ainsi que le révèlent les données issues de l’enquête ESD 2013-14 :

  • En République Démocratique du Congo, la fécondité demeure encore élevée puisque chaque femme congolaise donne naissance, en moyenne, à 6,6 enfants.
  • En Planification Familiale, dans l’ensemble, 19 % des femmes utilisaient, une méthode contraceptive : 8 % une méthode moderne et 11 % utilisaient une méthode traditionnelle.
  • La prévalence contraceptive moderne est nettement plus élevée en milieu urbain qu’en milieu rural (15 % contre 5 %), à Kinshasa (19 %) et au Bas-Congo (17 %) que dans les autres provinces.

L’accès universel à l’information et aux services de planification familiale de qualité,  accessibles, acceptables et d’un coût abordable(voir même la gratuité)  exige l’augmentation de l’offre et la couverture  des  services de planification familiale au travers des structures de santé et à base communautaire au domicile des clients ainsi que l’intensification de l’information et du conseil pour les populations mal desservies, en particulier les population des quartiers urbains pauvres, les populations rurales et les jeunes.

C’est ainsi que l’ABEF-ND a organisée une campagne de sensibilisation et d’offre gratuite des services de planification familiale dans la communauté et dans les cliniques avec comme cible prioritaires les filles et les garçons, les hommes et les femmes des zones de santé, sexuellement actifs ; mariés ou célibataires et qui ont des besoins non satisfaits en PF ; les autorités politico-administratives, les différents leaders et les membres de la société civile. 

 Cette activité consistera à :

  • Sensibiliser   au moins 300 000 personnes sur les bienfaits de la PF, les méthodes contraceptives existantes, leurs effets secondaires et les structures offrant la PF. Spécifiquement dans la ZS de KINGABWA sensibiliser au moins 50.000 personnes.
  • Offrir les services de planification familiale (contraceptifs modernes) à 200 000 nouvelles acceptantes (150 000 par les ADBC et 50 000 par les structures), en plus des anciennes utilisatrices, au travers les structures de zones de santé ciblées. Et offrir des services spécifiquement dans la ZS de KINGABWA à au moins 30.000 nouvelles acceptantes.

Dr Delphin Katchelewa
Coordonnateur communication ABEF-ND

Pour vos soins de santé en ligne, veuillez visiter www.afiabora.com

ABEF-ND sensibilise plus de 100 jeunes filles/femmes de différentes couches sociales communautaires.

La Journée internationale des femmes, s’inscrit sous le thème internationale  de «  Réalisation de L’égalité  du genre et avancement de toutes les femmes et les filles  dans  les contexte des politiques et programme relatifs aux changements climatiques et à la réduction des risques environnementaux et des piques catastrophes, et sous le thème nationale  Promouvoir l’autonomisation des femmes et des filles ainsi que l’égalité des sexes dans les contexte de lutte contre le changement climatique et de réduction des risques de catastrophe.

  Ce sont les filles du monde entier qui mènent l’offensive quant à l’adaptation et la réponse aux changements climatiques et à leur atténuation, en faveur de la construction d’un avenir plus durable pour toutes les personnes.

Faire progresser l’égalité des sexes dans le contexte de la crise climatique et de la réduction des risques de catastrophe est l’un des plus grands défis mondiaux du XXIe siècle. Les problèmes liés aux changements climatiques et à la durabilité ont eu et continueront d’avoir des répercussions graves et durables sur notre environnement et sur le développement économique et social. Celles qui sont parmi les plus vulnérables et marginalisées en subissent les retombées les plus graves. Les femmes sont de plus en plus reconnues comme étant plus vulnérables aux impacts du changement climatique que les hommes, car elles constituent la majorité des personnes pauvres de la planète et sont davantage dépendantes des ressources naturelles qui sont les plus menacées par le changement climatique.

En même temps, les femmes et les filles sont des leaders et responsables du changement œuvrant efficacement et puissamment en faveur de l’adaptation aux changements climatiques et de leur atténuation. Elles participent à des initiatives de développement durable dans le monde entier, et leur participation et leur leadership se traduisent par une action climatique plus efficace. Il est essentiel de continuer à explorer les opportunités à exploiter, ainsi que les contraintes à surmonter, dans les moyens d’action mis à la disposition des femmes et des filles pour qu’elles fassent entendre leur voix et jouent un rôle égal dans la prise de décisions liées au changement climatique et à la durabilité, en vue d’atteindre un développement durable et une plus grande égalité des sexes. Sans l’égalité des sexes aujourd’hui, un avenir durable et un avenir égal restent hors de notre portée.

Ce mois de la femme a donc pour objectifs de permettre à chaque femme et à chaque fille d’exercer ses libertés et ses choix, d’ avoir accès et de comprendre ses droits, d’avoir le droit à être éduquée, d’avoir le droit de prendre des décisions et enfin d’avoir le droit de recevoir un salaire égal à celui d’un homme pour un travail égal.

Il s’est agi de :

  • Améliorer l’adaptation de 100 femmes leaders des associations féminines aux changements climatiques
  • Vulgariser la stratégie nationale de lutte contre les violences sexuelles et basées sur le genre ;
  • Renforcer les capacités des participants sur les droits relatifs à la santé de la reproduction.
  •  Vulgariser les interventions de l’ABEF en faveur de la femme
  • Offrir des services PF à au moins 50.000NU
  • Offrir les services GBV à au moins 50SVS

Dr Delphin Katchelewa
Coordonnateur communication ABEF-ND

Pour vos soins de santé en ligne, veuillez visiter www.afiabora.com