ABEF-ND CONTRIBUE AU EFFORTS DU GOUVERNEMENT

La technologie actuelle est en plein essor, surtout avec les nouvelles technologies de l’Information et de communication ; NTIC, qui sont en vitesse exponentielle, mais permettent d’atteindre des milliers des personnes à des milliers des distances en un temps record. Il est clair qu’actuellement, les cibles de la Santé Sexuelle et Reproductive incluant l’éducation sexuelle complète qui sont les hommes et les femmes, les jeunes (filles et garçons) les adolescents et adolescentes, etc. sont aussi les fidèles et potentielles utilisatrices des différents canaux des NTIC.

Actuellement, nous assistons à des évènements, des crises humanitaires et aléas qui affectent le monde entier et perturbent le fonctionnement normal de certains systèmes, notamment le système de santé, le système d’information, d’éducation, de protection dans le cadre de lutte contre les violences basées sur le genre et protection des enfants, des mineurs et des personnes vulnérables, etc. Ces perturbations ont entravé et/ou rendent difficiles l’accès aux services des populations affectées par ces aléas à travers des mécanismes traditionnels touchés ou affectés par ces dites perturbations.

La pandémie à covid – 19 a amené les différents états au monde et particulièrement la RDC à prendre des mesures restrictives des mouvements des populations, notamment le confinement, la distanciation sociale, etc. De même certains aléas dans certains contextes (conflits armés, insécurités, etc.) imposent aux populations certaines restrictions incluant la limitation des mouvements et même la limitation d’accès à l’information et aux services de santé, incluant la SSR ainsi que l’Education Sexuelle Complète dans un système à prédominance des structures d’offres de services fixes. Avec la pandémie à covid – 19 et ses corollaires (confinement) nous avons constaté une montée des cas de violences sexuelles basées sur le genre (viols, violences des mineurs, des personnes intimes, violences conjugales, etc.), une montée des besoins sexuels avec promiscuité et oisiveté, une montée des besoins en PF en Soins complets d’avortement, etc. Malgré la montée des besoins en information et services en santé sexuelle et reproductive, les mesures de confinement, le stress d’être dépisté positif à la covid – 19 et donc d’être mis en quarantaine, ont entravé l’accès des populations aux services fixes de santé.

Sur base des évaluations et constats faits sur terrain, il a été recommandé de renforcer la résilience et réadapter notre système d’offre des services (informations et soins) SSR aux populations en intégrant le système d’offre de service virtuel, en ligne et à distance pour permettre à tous (particulièrement les jeunes et ado, les filles – mères, etc.), sans discrimination, d’accéder à l’information et aux soins de santé de qualité avec toute quiétude.  C’est dans ce sens qu’ABEF-ND a mis en place grâce à l’appui de ses partenaires une application de téléconsultation ou télémédecine opérationnelle sur Androïde et web dans le domaine de la SSR.

Le lancement de la campagne de vulgarisation s’est fait à Kinshasa du 04 au 05 Mars 2022 dans la salle de conférence du PNMLS.

Y ont pris part plus de 100 leaders communautaires et d’opinions, responsables des Organisation de la société civile congolaise et les jeunes volontaires du Mouvement d’action des Jeunes communément appelés MAJ.

Pour accéder à cette application, il suffit de cliquer sur www.afiabora.org

POURQUOI AFIABORA

  • L’application AFIABORA est élaborée pour continuer à faciliter l’accès des adolescents et jeunes aux services SSR et cela accentué par cette période de crise sanitaire.
  • Elle reste un outil incontournable même en dehors de la crise sanitaire car elle contourne la discrimination dont les jeunes vont face dans les formations sanitaires et le mauvais regard porté par la communauté sur les jeunes qui fréquentent les centre de santé pour solliciter les services

QUEL EST SA VALEUR AJOUTEE

L’application AFIABORA à plusieurs fonctionnalités:

1. Un outil d’informations

  • c’est une plateforme qui contient des informations sûres et adaptées sur les thématiques de la santé sexuelle et reproductive (Contraception; IST; VIH, GBV, SAA et ESC
  • Ce qui permet aux adolescents et jeunes de s’informer et d’orienter leurs décisions. car souvent c’est par ignorance que les jeunes n’arrivent pas à prendre de bonnes décisions, ce qui les expose à toutes les conséquences.
  • Orienter sur les sites d’accès aux services

2. Un espace virtuel d’échange

a. C’est également est espace virtuel et sûr de discussion entre les utilisateurs et les prestataires des soins. Ils ont donc la possibilité de chater avec un personnel de santé qualifié, lui exprimer le problème ou solliciter un service SSR en toute confidentialité.

b. Rubrique forum: club de discussion ESC

c. l’application offre même une rubrique ordonnance, qui permet aux prestataires de prescrire.

3. Un espace qui permet de passer du numérique au physique

  • En bas du Dashboard de l’application, se trouve des références réseaux sociaux de l’ABEF-ND (Whattsap prestataire services, Twitter, Facebook, YouTube etc.)
  • A partir de ces coordonnées, en cas de nécessité, les jeunes demandeurs peuvent prendre rendez-vous avec nos prestataires pour une consultation physique dans nos cliniques propres et partenaires à travers le pays

Lutter contre les VIOLENCES SEXUELLES ET BASEES SUR LE GENRE, ABEF-ND fait la plaque tournante des Organisations de la société civile nationale qui contribue de manière significative à la sensibilisation, pour la prévention, la dénonciation, prise en charge, et accompagnement juridique des survivantes de VBG.

Adolescents et jeunes ; un programme qui assure la durabilité des objectifs de ABEF-ND dans la réalisation de sa mission dans le monde.

Appui institutionnel suffisant, staff renforcés en capacité, ABEF-ND offre un cadre idéal d’apprentissage et d’épanouissement professionnels des agents.

Leadership féminin, Leadership solide et durable, ABEF-ND maintien son cap de Leadership et pionnier des organisations de la société civile en matières des Droits Santé Sexuel et Reproductive DSSR.

Communiquer pour changer le comportement social des communautés, ABEF-ND, use des stratégies et techniques, socialement acceptables pour diffuser et informer les communautés sur leur santé et comment vivre le Bien-Être Communautaire. « UN KILOMETRE DE PRÉVENTION, VAUT MIEUX QUE MILLES TONES DES MÉDICAMENTS « 

Lutte contre les IST-VIH/TUB: ABEF-ND se range en ordre de bataille pour accompagner les efforts consentis dans le plan multisectoriel de lutte contre cette pandémie.

Le Président du Conseil Exécutif National en visite chez le Ministre provincial du haut Katanga, en compagnie du PNSR

Une délégation de l’Association pour le Bien-être Familial et Naissances Désirables (ABEF-ND), conduite par le premier des volontaires et Président National du conseil de gouvernance, a été reçue ce mercredi 24 novembre 2021 par le Ministre de la santé du Haut-Katanga, Docteur Joseph Nsambi.

Les échanges ont gravité autour de plusieurs sujets, notamment l’apport de cette structure au ministère de la santé pour bien-être de la population.

« Notre présence dans le Haut-Katanga, tient au fait que, c’est l’une des provinces qui bénéficient des interventions de l’ABEF-ND, sur l’offre des services de planification familiale, la lutte contre les violences basées sur le genre, ainsi que d’autres questions de santé de la reproduction », a rapporté ce délégué de l’ABEF-ND au sortir de l’audience.

« Étant en séjour, il était important de présenter les civilités aux autorités, en l’occurrence le Ministre de la santé. Au-delà de ça, nous lui avons fait un état des lieux sur les activités de l’association dans la province. Je dois vous assurerez que le Ministre y a accordé de l’intérêt », a-t-il déclaré.

Et de poursuivre: « Nous en avons aussi profité, pour remonter certains défis que nous rencontrons actuellement dans la province du Haut-Katanga et le Ministre nous a promis son appui à ce que l’ABEF-ND puisse retrouver sa santé par rapport à la gestion de la structure dans la province. Mais aussi, pour que notre association puisse servir de modèle pour son implantation dans d’autres provinces du grand Katanga comme au Lualaba, Tanganyika et Haut-Lomami. »

Par ailleurs, le Représentant de l’ABEF-ND a précisé son organisation mène plusieurs activités dans la province du Haut-Katanga, notamment en matière de planification familiale avec des sensibilisations dans les communautés pour prévenir les grossesses précoces et non désirées. « Nous avons aussi l’offre des services grâce à notre clinique dans la zone de santé de la Kenya. Nous appuyons plusieurs programmes dont celui de la santé de la reproduction et celui de la santé des adolescents. Nous faisons aussi le dépistage du VIH/SIDA et le référencement pour la prise en charge. C’est sans citer nos activités sur les violences basées sur le genre autant que la prise en charge des complications en rapport avec les aavortements », a-t-il indiqué.

« Nous sommes parmi les vieilles organisations avec plusieurs décennies d’existence. Donc, nous travaillons aux côtés des autorités sanitaires depuis longtemps et nous réitérons notre engagement à pouvoir accompagner le ministère de la santé à contribuer à la bonne santé et au bien-être de la population », a conclu le Président de l’ABEF-ND.

Junior Ngandu

Rapporté par Dr Delphin KATCHELEWA

Télémédecine dans l’offre de services SSR et SSRAAJ dans la région Francophone de IPPF

Dans le souci d’apporter une valeur ajoutée à l’appartenance des AMs à une Fédération mondiale, l’IPPF se propose d’expérimenter une initiative pilote destinée à la prise de décisions sur l’Assistance Technique et les activités partagées avec les AMs. Cette initiative résulte de la volonté de la fédération de maximiser les partages d’expériences et les expertises des AMs afin de tirer parti des opportunités endogènes et de favoriser une meilleure collaboration au sein de la Fédération.

L’ATBEF dans sa politique de diversification de services et sa quête de mieux servir la population en matière de SDSR, surtout des adolescents et des jeunes, a mis en place l’application mobile InfoAdoJeunes et le site e-learning. En cette période de pandémie liée au coronavirus, l’initiative de l’association s’avère salutaire puisque permettant d’atteindre les adolescents et jeunes à distance avec des services de qualité. Avec l’expérience acquise dans ce domaine de la santé numérique, l’ATBEF se propose dans le cadre de ce programme entre pairs d’organiser un atelier régional sur la thématique donnant l’opportunité des échanges avec les AMs sœurs du Cameroun, de la RDC, du Benin, du Mali et du Burundi en vue de leur permettre d’initier des approches innovantes similaires dans leur pays respectif.

Dans le but de Renforcer les compétences des AMs sœurs du Cameroun, de la RDC, du Benin, du Mali et du Burundi à travers un partage d’expérience en matière de la santé numérique dans le domaine des SDSR

TBEF accueille du 22 au 25 novembre 2021 un atelier régional de partage d’expériences sur l’accès numérique aux services de SDSR. La rencontre regroupe hormis l’équipe de l’ATBEF, les délégations des Associations Sœurs de l’IPPF du Bénin, du Mali, du Burundi, de la RDC, du Cameroun et de la République de Centrafrique. L’organisation de cet atelier rentre dans l’optique de l’assistance technique entre pairs promue par les bons d’investissement de l’IPPF.
L’ATBEF, pour une vie meilleure !
L’ABEF-ND étant l’une des AMS stratégiques de l’IPPF en terme de sa position géographique et sa contribution aux résultats stratégique de l’organisation, elle au cours de cet atelier présenté le contexte, les défis et les stratégies qu’elle met en place pour faire face aux difficultés qui se pose en terme de la promotion et accès aux DSSR et plus spécifiquement les Adolescents et jeunes par l’Education Sexuelle Complète.