ABEF-ND sensibilise plus de 100 jeunes filles/femmes de différentes couches sociales communautaires.

La Journée internationale des femmes, s’inscrit sous le thème internationale  de «  Réalisation de L’égalité  du genre et avancement de toutes les femmes et les filles  dans  les contexte des politiques et programme relatifs aux changements climatiques et à la réduction des risques environnementaux et des piques catastrophes, et sous le thème nationale  Promouvoir l’autonomisation des femmes et des filles ainsi que l’égalité des sexes dans les contexte de lutte contre le changement climatique et de réduction des risques de catastrophe.

  Ce sont les filles du monde entier qui mènent l’offensive quant à l’adaptation et la réponse aux changements climatiques et à leur atténuation, en faveur de la construction d’un avenir plus durable pour toutes les personnes.

Faire progresser l’égalité des sexes dans le contexte de la crise climatique et de la réduction des risques de catastrophe est l’un des plus grands défis mondiaux du XXIe siècle. Les problèmes liés aux changements climatiques et à la durabilité ont eu et continueront d’avoir des répercussions graves et durables sur notre environnement et sur le développement économique et social. Celles qui sont parmi les plus vulnérables et marginalisées en subissent les retombées les plus graves. Les femmes sont de plus en plus reconnues comme étant plus vulnérables aux impacts du changement climatique que les hommes, car elles constituent la majorité des personnes pauvres de la planète et sont davantage dépendantes des ressources naturelles qui sont les plus menacées par le changement climatique.

En même temps, les femmes et les filles sont des leaders et responsables du changement œuvrant efficacement et puissamment en faveur de l’adaptation aux changements climatiques et de leur atténuation. Elles participent à des initiatives de développement durable dans le monde entier, et leur participation et leur leadership se traduisent par une action climatique plus efficace. Il est essentiel de continuer à explorer les opportunités à exploiter, ainsi que les contraintes à surmonter, dans les moyens d’action mis à la disposition des femmes et des filles pour qu’elles fassent entendre leur voix et jouent un rôle égal dans la prise de décisions liées au changement climatique et à la durabilité, en vue d’atteindre un développement durable et une plus grande égalité des sexes. Sans l’égalité des sexes aujourd’hui, un avenir durable et un avenir égal restent hors de notre portée.

Ce mois de la femme a donc pour objectifs de permettre à chaque femme et à chaque fille d’exercer ses libertés et ses choix, d’ avoir accès et de comprendre ses droits, d’avoir le droit à être éduquée, d’avoir le droit de prendre des décisions et enfin d’avoir le droit de recevoir un salaire égal à celui d’un homme pour un travail égal.

Il s’est agi de :

  • Améliorer l’adaptation de 100 femmes leaders des associations féminines aux changements climatiques
  • Vulgariser la stratégie nationale de lutte contre les violences sexuelles et basées sur le genre ;
  • Renforcer les capacités des participants sur les droits relatifs à la santé de la reproduction.
  •  Vulgariser les interventions de l’ABEF en faveur de la femme
  • Offrir des services PF à au moins 50.000NU
  • Offrir les services GBV à au moins 50SVS

Dr Delphin Katchelewa
Coordonnateur communication ABEF-ND

Pour vos soins de santé en ligne, veuillez visiter www.afiabora.com